Comment faire de la chapelure ?

La chapelure est un produit culinaire, assez utilisé dans bon nombre de recettes. Même si, elle est disponible en magasins à des prix relativement bas, il est bien possible et assez facile de le réaliser soi-même, et ce sans aucune dépense. C’est d’ailleurs, ce à quoi s’adonnent régulièrement la plupart des gens. Si vous aussi, vous désirez réaliser votre propre chapelure, vous êtes à la bonne adresse. Cet article mettra en exergue toutes les démarches à suivre pour faire sa propre chapelure à domicile et facilement.

De quoi aurez-vous besoin ?

Principalement constituée de miettes de pains, de biscottes ou d’autres céréales réduites en poudre, la chapelure sert principalement à paner des aliments, à absorber l’excède d’eau dans plusieurs types de recettes.

On l’utilise même avec les gratins ou pour épaissir certaines sauces. Il existe deux sortes de chapelures : la chapelure blanche réalisée avec de la mie de pain, du pain anglais pour la plupart du temps, et de la chapelure blonde, réalisée à partir de la croute de pain.

Pour faire de la chapelure, rien de bien compliquer.

Vous aurez juste besoin :
de pain (frais ou rassis, vous pouvez utiliser le pain sous tous ses états). Vous pouvez même utiliser des miettes de pain, pour cela utilisez
un mixeur,
un four au cas où
si vous n’avez pas de pain sous la main, et que vous avez absolument besoin de votre chapelure dans l’immédiat, vous pouvez utiliser des céréales ou même des biscottes. Les corn flakes, les crackers, du pain azyme, ou même des cacahuètes et des amandes, tout y passe. Les cacahuètes et les noix donneront même à votre chapelure un goût exceptionnel en ajoutant plus de saveurs à vos plats.

Comment faire de la chapelure en quelques étapes ?

faire chapelure

En fait, il existe plusieurs façons de faire de la chapelure, et chacun y va de sa propre technique pour la faire plus ou moins vite. Retenez cependant que tout commence par l’émiettement du pain en petit morceau.

Si vous utilisez du pain frais, passez-le au four conventionnel ou à la micro-onde quelques minutes afin qu’il sèche. Votre chapelure ne doit pas en effet contenu une once d’eau. Il est important de bien sécher le pain avant de commencer. Si vous désirez gagner du temps, mettez-le au four en même temps qu’un autre plat à cuire. Vous pourrez aussi la mettre dans un four en train de refroidir, tous les moyens sont bons pour économiser de l’énergie.

À ce stade, la méthode la plus facile pour réaliser votre chapelure sera de placer les morceaux de pain séché dans un mixeur et de les broyer jusqu’à obtenir une poudre. Évitez de trop broyer cette poudre, au risque de vous retrouver avec une pâte de céréales. Non seulement, cela n’est pas de la chapelure, mais en plus d’être inutilisable, elle pourrait bloquer les lames de votre mixeur. Soyez donc vigilant lors de cette étape et ne laissez pas la poudre devenir trop fine. Sortez le tout et versez dans un plat ou un bol. Bravo ! Vous venez de réaliser votre propre chapelure. Mais, il existe plusieurs autres méthodes de réalisation.

Ainsi, si vous voulez de la chapelure fraiche à la demande, vous pouvez garder du pain sec dans votre congélateur de préférence dans un sac de conservation pour éviter que l’eau y pénètre. À chaque fois que vous en aurez besoin, sortez-en un morceau que vous prendrez le soin de râper, ou de mixer selon votre envie et vos besoins.

Assurez-vous néanmoins de toujours retirer la croute de votre pain si vous désirez faire de la chapelure blanche, ou la mie pour de la chapelure blonde.

Vous pouvez également assaisonner votre chapelure afin qu’elle apporte plus de goûts à vos plats. Dans ce cas, vous pouvez par exemple, faire revenir votre chapelure dans une poêle, avec un peu d’huile d’olive. Pour cela, utilisez des croutes que vous ferrez dorées à feu doux pendant 5 à 10 min.

Comment réaliser de la chapelure sans pain ?

Si vous n’avez pas de pain à disposition, vous pouvez toujours faire de la chapelure, mais avec des ingrédients qui sortent un peu plus de l’ordinaire.

Avec des biscottes

Il est tout à fait possible de faire de la chapelure avec des biscottes. Pour cela, choisissez des tranches de biscottes rassises. En effet, elles sont plus sèches que la normale. Placez-les dans un sac de conservation que vous fermerez hermétiquement, écrasez-les avec un objet lourd, un rouleau à pâtisserie par exemple. Écrasez jusqu’à obtenir la poudre la plus fine que vous puissiez. Si vous voulez éviter trop d’effort, passez la poudre grossièrement obtenue au mixeur jusqu’à ce qu’elle soit fine.

De la chapelure à base de graines

Il est également possible de substituer des graines à votre pain pour la chapelure. Des amandes ou des noix feront largement l’affaire. Écrasez-les comme pour dans la méthode précédente et passez les au mixeur jusqu’à obtenir une poudre fine et homogène. La poudre de noix à l’avantage de donner plus de goût à votre panure en y apportant des saveurs insoupçonnées.

Au fromage

Il est également possible de réaliser de la chapelure avec certains fromages. En effet, il est possible d’obtenir une chapelure étonnante en combinant des fromages comme le parmesan avec de la farine. Essayez, vous n’en reviendrez pas.

Par quoi remplacer sa chapelure ?

Il peut arriver, et ce n’est pas rare, que vous n’ayez ni chapelure en boite, ni chapelure maison, ni même les ingrédients pour en faire une. Dans ce genre de situation, il existe des substituts potables à la chapelure, et certains pourraient même vous étonner.

La farine de semoule

Utilisez dans certaines recettes pour paner le poisson, la farine de semoule est une alternative très valable à la chapelure à base de pain.

La farine de pois chiche et la farine de polenta

Pour les végétariens qui désirent réaliser des recettes de panures végétariennes, le meilleur substitut reste la farine de pois chiche ou la farine de polenta. Vous pouvez également utiliser la farine de riz. Mais cette dernière ne convient pas très bien à cette utilisation.

La chapelure est un ingrédient qui entre dans la composition de nombreux plats. Même s’il est possible de s’en procurer facilement, il est encore plus facile d’en faire soi-même. Non seulement cela nous fait économiser quelques sous, mais en plus nous sert à récupérer les vieux bouts de pain, et d’éviter le gaspillage.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :